Avantages et inconvénients d’une véranda pour piscine

Une piscine extérieure n’est utilisable que par beau temps, sauf à y ajouter un abri haut confortable pour protéger sa piscine. Certains utiliseront ainsi les caractéristiques d’une pergola pour piscine pour profiter plus longuement de leur bassin dans l’année. La solution ultime pour une utilisation toute l’année est cependant d’adopter la véranda pour piscine ! Découvrons-en plus…

Les caractéristiques d’une véranda pour piscine

Le principe d’une véranda pour piscine est simple : c’est une véranda qui a été prévue d’emblée pour abriter une piscine. Cela implique de choisir des matériaux résistants à l’humidité, mais aussi de prévoir un espace à la fois pour le bassin et pour les éléments techniques. Il est également nécessaire de prévoir un système de déshumidification de l’air, si on veut éviter une trop importante condensation hivernale. Le coût d’une véranda pour piscine atteint ainsi facilement 25 000 euros, en incluant l’ensemble des travaux nécessaires non seulement à la véranda mais aussi celui de la piscine.

Les avantages d’installer une véranda pour piscine

Le premier des avantages d’une véranda pour piscine est la possibilité d’une utilisation toute l’année, exactement comme dans un hôtel de luxe ! Même au cœur de l’hiver il reste possible d’utiliser sa piscine, ce qui est un plus incontestable en terme de qualité de vie… voire en terme d’exercices physiques pour ceux qui préfèrent natation ou aquagym. Dans le cas d’une véranda contiguë à la maison, le plus fréquent, il est possible de passer directement de ses pièces de vie à la piscine en étant simplement vêtu(e) de son maillot de bain !

La véranda pour piscine est également un véritable plus en termes de valorisation de votre maison : une villa dotée d’une piscine couverte attirera en effet des acheteurs plus exigeants et plus fortunés qu’une maison classique, et il sera aisé de la vendre plus cher. Cette plus-value potentielle fait que l’on peut considérer le coût d’une véranda comme un investissement.

Les points faibles de la véranda pour piscine

Le premier des inconvénients est bien évidemment le coût du chauffage de la véranda : s’il est possible de compter sur l’effet de serre des vitres de la véranda pour garder une température agréable en demi-saison, il faut s’attendre à devoir significativement utiliser son chauffage durant l’hiver ! Cela peut se traduire par une augmentation conséquente de la facture, une vitre, même d’excellente qualité, étant naturellement moins isolante qu’un mur classique. Ce problème de coût du chauffage de la véranda est d’autant plus important que l’on habite dans une région froide (notamment l’Est de la France et les zones montagneuses).

Par ailleurs, dès lors que la véranda dépasse 20 m², ce qui est quasiment obligatoire lorsqu’elle est destinée à protéger sa piscine, il faut obtenir un permis de construire ; les démarches correspondantes demandent un délai, et comportent le risque d’un refus par la municipalité.

Conseils pour protéger, sécuriser et réchauffer sa piscine