Pourquoi abriter sa piscine ?

Une piscine dans un jardin est un véritable bonheur pour s’amuser et se détendre. Maintenant, si vous protégez votre bassin avec un abri de piscine, vous devez savoir que cet équipement présente de nombreux avantages, mais également certains inconvénients dont il faut tenir compte.

Utilité et avantages d’abriter sa piscine : sécurité et protection des feuilles

L’abri de piscine offre des atouts non négligeables :

  • La protection des enfants et des animaux domestiques :

Entre deux utilisations, vous pouvez couvrir votre bassin grâce à l’abri protecteur. Ainsi, les enfants et les animaux domestiques ne peuvent pas tomber dans l’eau et vous n’avez en plus pas besoin de les surveiller. Si vous installez un abri haut ressemblant à une véranda vitrée, il vous suffit de verrouiller l’abri pour sécuriser l’installation lorsque vous ne l’utilisez pas. Par conséquent, cette protection réduit les risques de noyades accidentelles.

  • Une eau plus propre :

Avec un bassin couvert, les feuilles, les impuretés et les insectes ne se déposent pas à la surface de l’eau. Votre disposez donc d’une meilleure propreté de l’eau. Vous faites en plus des économies, car vous investissez moins en produits d’entretien.

  • Une température de l’eau confortable :

Un abri de piscine apporte un confort supplémentaire, notamment grâce au maintien de la chaleur de l’eau. En effet, une piscine protégée par un abri plat ou bas conserve une température de l’eau agréable grâce à l’effet de serre. Vous pouvez également chauffer l’eau du bassin pour vous baigner tout au long de l’année.

  • Le choix des options :

Enfin, vous pouvez choisir différents équipements d’abris de piscine afin de rendre son utilisation plus agréable : motoriser l’ouverture, mettre des panneaux amovibles, des portes coulissantes…

Inconvénients des abris de piscine et équipements nécessaires

Les abris de piscine présentent aussi quelques contraintes comme :

  • Le prix :

Un abri de piscine coûte plus cher qu’une simple bâche protectrice. Vous devez compter au moins 2500 euros pour un abri bas et au minimum 7000 euros pour un modèle haut, sans oublier les options qui vont alourdir la facture. De plus, cet équipement doit être installé par un professionnel, service qui vient s’ajouter au montant de l’abri.

  • La résistance aux intempéries :

Un abri de piscine peut être endommagé avec les intempéries, notamment avec le poids de la neige, ainsi que la grêle et le vent qui peuvent abîmer la structure. Il faut donc bien se pencher sur les conditions de garanties et d’assurances avant d’investir.

  • L’adaptabilité :

Si votre piscine est de grande dimension ou a une forme particulière, l’abri de piscine devra être sur-mesure, ce qui augmente le prix de la facture.

  • Le permis de construire dans certains cas :

Si tout ou partie de la surface intérieure de l’abri est supérieure à 1m80, l’abri sera assujetti à un permis de construire ou à une déclaration préalable en fonction de la taille et du contexte. Vous devez donc vous rapprocher de la mairie pour connaître la loi applicable.

  • Le prix du chauffage :

Enfin, si vous souhaitez chauffer l’abri de piscine, vous pouvez vous servir du chauffage principal de l’habitation. Mais l’humidité et les baisses de température extérieures rendent le chauffage coûteux en augmentant considérablement la consommation. Sinon, vous devez investir dans des équipements coûteux comme des panneaux solaires. Si vous utilisez un réchauffeur électrique dans un abri de grande hauteur, votre facture d’électricité s’en ressentira.

Conseils pour protéger, sécuriser et réchauffer sa piscine